• papeterie
  • Sousbock


L'imprimeur Rouen - DS-Imprimerie - Impression discount

 

DS-Imprimerie et ses clients à Rouen et en région Haute-Normandie

 

DS-Imprimerie s’est chargé de réaliser des menus de restaurants de qualité présentant des recettes traditionnelles et régionales d’un restaurant de la Place du Vieux-Marché de Rouen à l’intérieur duquel cohabite des ambiances coutumières et conviviales. Les menus ont été imprimés en offset sur du papier brillant recyclé.

 

A Saint-Léger-du-Bourg-Denis, DS-Imprimerie s’est associé à un webdesigner pour concevoir et imprimer des cartes de visite à l’effigie d’une société d’événementiel proposant ses services d’organisation et de logistique d’événements comme des concerts, des expositions, des salons ou conférences sur toute la région Haute-Normandie. L’impression de ces cartes a été réalisée en couleur et sur du papier 350 g, avec pelliculage brillant recto/verso, pour une finition de qualité professionnelle sans pour autant dépasser le budget prédéfini.

 

Aussi, pour une entreprise de décoration d’intérieur située à 5 minutes du centre-ville de Rouen (la commune limitrophe Bois-Guillaume-Bihorel) DS-Imprimerie s’est occupé d’approvisionner en stickers et autocollants muraux originaux. 

 

Démographie

A l'origine, la ville occupait la rive droite de la Seine. Aujourd'hui, elle inclut largement la rive gauche (quartier Saint-Sever en particulier, au sud du fleuve) et inclut également l'île Lacroix. Au nord de la ville (Hauts de Rouen), la région très vallonnée est dominée par le plateau où se situent de nombreuses villes satellites qui, entourant toute la cité, forment l’agglomération rouennaise. La Seine représente 179 ha de la superficie de la commune. Il y a 306 ha d'espaces verts, 210 km de voies dont 16 km de pistes cyclables et 8 km de rues piétonnes dont les entrées sont souvent réglementées par des bornes escamotables. Le port de Rouen a été l'un des plus importants ports de France pour l'importation des agrumes et fruit tropicaux. Dans la deuxième moitié du XIXe siècle, suite à la destruction de la quasi totalité des vignobles français par le phylloxéra de la vigne, l'activité portuaire a grandement augmenté en recevant la production vinicole de l'Algérie.
La transformation du port a permis d'en faire le premier port européen exportateur de céréales. Un terminal pour containers a aussi trouvé sa place dans l'activité moderne du port. Tous les grands armateurs ont marqué le port dans son activité au travers des siècles. Un bon nombre de rues et avenues de l'agglomération portent encore le nom de certains d'entre eux. Il en est de même pour les anciennes activités maritimes avec les pays d'Afrique du Nord qui ont aussi laissé leur nom (rue de Tanger, rue de Constantine…). Jusqu'au début des années 1960, le port étendait son emprise au cœur même de la ville et les navires marchands venaient s'amarrer jusqu'au pont Jeanne-d'Arc, pratiquement en face de ce qui était l'ancienne gare routière (rue Saint-Éloi). L'abbatiale Saint-Ouen près de l'hôtel de ville est le terminus de la Route des abbayes qui longe la vallée de la Seine (Saint-Wandrille, Jumièges, Saint-Martin-de-Boscherville) puis Rouen. Douze villes sont véritablement voisines de Rouen : Mont-Saint-Aignan, Bois-Guillaume, Bihorel, Saint-Martin-du-Vivier, Darnétal, Saint-Léger-du-Bourg-Denis, Bonsecours, Sotteville-lès-Rouen, le Petit-Quevilly, le Grand-Quevilly, Canteleu et Déville-lès-Rouen.